|
2 minutes de lecture

Certaines parties de la Terre deviendront probablement presque inhabitables, et d'autres horriblement inhospitalières, dès la fin de ce siècle

Certaines parties de la Terre deviendront probablement presque inhabitables, et d'autres horriblement inhospitalières, dès la fin de ce siècle Certaines parties de la Terre deviendront probablement presque inhabitables, et d'autres horriblement inhospitalières, dès la fin de ce siècle
Source : Chaotic Atmospheres via curioos
Taille de la police
A
12 24 17
A
#réchauffement climatique

C'est, je vous le promets, pire que vous ne le pensez. Si votre anxiété face au réchauffement climatique est dominée par la crainte de l'élévation du niveau de la mer, vous ne faites qu'effleurer la surface des terreurs possibles, et ce même au cours de la vie d'un adolescent d'aujourd'hui. Pourtant, le soulèvement des mers - et les villes qui seront noyées - a tellement dominé l'image du réchauffement de la planète, et tellement dépassé notre capacité de panique climatique, qu'il a occulté notre perception d'autres menaces, souvent beaucoup plus proches. La montée des océans est une mauvaise chose, très mauvaise même, mais fuir le littoral ne suffira pas.

En effet, en l'absence d'un ajustement significatif de la façon dont des milliards d'humains mènent leur vie, certaines parties de la Terre deviendront probablement presque inhabitables, et d'autres horriblement inhospitalières, dès la fin de ce siècle.

[...]

Jusqu'à récemment, le pergélisol n'était pas une préoccupation majeure des climatologues, car, comme son nom l'indique, il s'agissait d'un sol qui restait gelé en permanence. Mais le pergélisol de l'Arctique contient 1,8 trillion de tonnes de carbone, soit plus du double de la quantité actuellement en suspension dans l'atmosphère terrestre. Lorsqu'il dégèle et est libéré, ce carbone peut s'évaporer sous forme de méthane, un gaz à effet de serre 34 fois plus puissant que le dioxyde de carbone pour réchauffer l'atmosphère sur une échelle de temps d'un siècle ; sur une échelle de temps de deux décennies, il est 86 fois plus puissant. En d'autres termes, nous avons, piégé dans le pergélisol arctique, deux fois plus de carbone que ce qui détruit actuellement l'atmosphère de la planète, le tout devant être libéré à une date qui ne cesse d'être avancée, en partie sous la forme d'un gaz qui multiplie par 86 son pouvoir de réchauffement.

[...]

La Terre a connu cinq extinctions massives avant celle que nous vivons actuellement, chacune d'entre elles constituant un effacement si complet des archives de l'évolution qu'elle a fonctionné comme une remise à zéro de l'horloge planétaire, et de nombreux climatologues vous diront qu'elles sont la meilleure analogie avec l'avenir écologique dans lequel nous plongeons tête baissée. À moins que vous ne soyez un adolescent, vous avez probablement lu dans vos manuels scolaires que ces extinctions étaient dues à des astéroïdes. En fait, toutes les extinctions, à l'exception de celle qui a tué les dinosaures, ont été causées par le changement climatique produit par les gaz à effet de serre.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Environnement
2 minutes de lecture

La plupart des gens qui réfléchissent soutiennent le concept d'un avenir durable. Après tout, compte tenu des dommages possibles, il ...

| Approuvé
Catégorie:
Environnement
5 minutes de lecture

En 1854, le Grand chef Blanc à Washington (Franklin Pierce, Président des États-Unis) offrit d’acheter une large zone du territoire ...

| Approuvé
Catégories:
Environnement
Germán Casado Fraga via Artstation

La terre n'est qu'un seul pays et l'humanité ses citoyens.

| Approuvé
Catégorie:
Environnement

La croissance durable, une expression chère aux politiciens, est un oxymore. Dans un monde de taille finie, avec des ressources limitées, la croissance soutenue de toute chose matérielle, telle qu'une population ou une économie, n'est pas possible. Les objets ou les processus physiques ne peuvent pas croître éternellement dans un monde fini. La compréhension de ce simple fait est essentielle à toute compréhension de la durabilité.

| Approuvé
Catégories:
Economie
2 minutes de lecture

De nouveaux indicateurs plus larges du progrès social sont nécessaires pour une économie plus verte et une société plus égalitaire ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×