|
1 minute de lecture

[cristallisation du mécontentement] le moment critique où une série d'inquiétudes et de désagréments isolés se lient dans un tout qui soudainement fait sens

[cristallisation du mécontentement] le moment critique où une série d'inquiétudes et de désagréments isolés se lient dans un tout qui soudainement fait sens [cristallisation du mécontentement] le moment critique où une série d'inquiétudes et de désagréments isolés se lient dans un tout qui soudainement fait sens
Le pouvoir des moments
Du livre
Le pouvoir des moments
Taille de la police
A
12 24 17
A
#Mécontentement

L'idée de trébucher sur la vérité est une intuition qui a un impact émotionnel fort . Quand vous vous rendez compte soudainement d'une chose que vous n'aviez pas vu venir, mais dont vous savez viscéralement qu'elle est juste, vous « trébuchez » sur la vérité. C'est un moment déterminant qui, en un instant, peut changer votre façon de voir le monde.

Le psychologue Roy Baumeister étudia ce genre de prises de conscience soudaines : des gens qui ont rejoint puis quitté un culte, des alcooliques devenus sobres, des intellectuels qui ont embrassé le communisme puis se sont rétractés. M. Baumeister dit que de telles situations étaient souvent caractérisées par une « cristallisation du mécontentement », un moment dramatique où une série d'appréhensions et de désagréments isolés s'unissent dans un ensemble global. Imaginez un mari qui a un excès de colère féroce, et à ce moment-là, sa femme se rend compte que ses excès de colère ne sont pas seulement des « mauvais jours », comme elle les a toujours écartés, mais un trait de caractère déterminant. Et un trait qu'elle ne peut plus supporter. Ce moment-là est celui de la cristallisation du mécontentement.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
Psychologie
1 minute de lecture

- Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je ...

| Approuvé
Catégorie:
Psychologie
Les hommes de sens apprennent souvent de leurs ennemis Les hommes de sens apprennent souvent de leurs ennemis
Neil Blevins via Artstation

Pourtant, il est certain que les sages apprennent beaucoup de choses de leurs ennemis, car la prudence préserve toutes choses. Un ami ne peut pas vous apprendre cela, mais votre ennemi vous oblige immédiatement à l'apprendre. Par exemple, les États ont appris de leurs ennemis, et non de leurs amis, à construire de hauts murs et à posséder des navires de guerre. Et cette leçon permet de préserver les enfants, la maison et les biens.

| Approuvé
Catégorie:
Psychologie
1 minute de lecture

Mais là encore, l'autodiscipline a été d'une grande aide. J'ai dû apprendre à faire face aux gens et je n'ai ...

| Approuvé
Catégorie:
Psychologie
20 minutes de lecture

La théorie actuelle doit donc être considérée comme un programme ou un cadre suggéré pour les recherches futures et doit ...

| Approuvé
Catégorie:
Psychologie
Dire non, c'est le fondement de la pensée
Dire non, c'est le fondement de la pensée
GIF
Dani Leggard via Tumblr

Dire non.

C'est votre premier indice que quelque chose est vivant. C'est écrit non. C'est comme ça que l'on sait qu'un bébé commence à devenir une personne. Ils courent partout en disant non toute la journée, jetant leur vivacité sur tout pour voir ce à quoi ça va coller. Vous ne pouvez pas dire non si vous n'avez pas vos propres désirs, opinions et envies. Tu ne voudrais même pas.

Non, c'est le cœur de la pensée.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×