|
2 minutes de lecture

[Fermi paradox] La Terre aurait déjà dû être visitée par une civilisation extraterrestre

[Fermi paradox] La Terre aurait déjà dû être visitée par une civilisation extraterrestre [Fermi paradox] La Terre aurait déjà dû être visitée par une civilisation extraterrestre
Source : Vadim Sadovski via Artstation
Taille de la police
A
12 24 17
A
#Alien
#extra-terrestre

Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s'est posées le physicien italien Enrico Fermi en 1950, alors qu'il débattait avec des amis de la possibilité d'une vie et d'une visite extraterrestre.

Fermi, lauréat du prix Nobel en 1938, et alors qu'il est impliqué dans le projet Manhattan à Los Alamos aux États-Unis, déjeune avec plusieurs de ses amis et collègues (Emil Konopinski, Edward Teller et Herbert York). Lors du repas, il en vient à demander où sont les extraterrestres, et pose le principe du paradoxe qui porte son nom. Celui-ci consiste à se demander pourquoi l'humanité n'a, jusqu'à présent, trouvé aucune trace de civilisations extraterrestres, alors que le Soleil est plus jeune que beaucoup d'étoiles situées dans notre galaxie. Selon Fermi, des civilisations plus avancées auraient dû apparaître parmi les systèmes planétaires plus âgés et laisser des traces visibles depuis la Terre, telles des ondes radio. Le paradoxe de Fermi peut s'énoncer sous la forme d'une question :

« S'il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? »

La question de Fermi — soulevée avant lui par Constantin Tsiolkovski — est redécouverte par Carl Sagan en 1966, puis est explicitement formulée par l'ingénieur David Viewing en 1975. La même année, Michael H. Hart formule plusieurs hypothèses visant à résoudre le paradoxe, classées en quatre catégories :

  1. il se peut que la probabilité d'apparition d'une civilisation technologiquement avancée soit très faible, si bien qu'un univers de la taille du nôtre est nécessaire pour qu'elle ait une chance de se produire une fois (mais beaucoup moins probablement deux) ;
  2. il se peut que les extraterrestres existent mais que, pour une raison ou une autre, la communication et le voyage interstellaires soient impossibles ou ne soient pas jugés souhaitables ;
  3. il se peut que la vie existe ailleurs, mais en des lieux rendant sa détection difficile — par exemple dans des océans protégés par une couche de glace, organisée autour d'évents hydrothermaux ;
  4. il se peut enfin que les extraterrestres existent et nous rendent visite mais d'une manière indétectable avec les moyens techniques actuels.

Pour certains auteurs, le paradoxe n'en est pas un ; pour d'autres, il s'agit d'un dilemme ou d'un problème de logique ; pour d'autres enfin, il repose sur un anthropocentrisme, c'est-à-dire un raisonnement qui appréhende la réalité à travers la seule perspective humaine, l'étroitesse de ce raisonnement empêcherait de résoudre la question de la vie extraterrestre. La littérature spécialisée, mais aussi la science-fiction, la philosophie et la pensée religieuse, connaissent depuis une profusion d'essais explorant les solutions possibles au paradoxe. La façon de l'aborder a ainsi évolué ; des outils statistiques (comme l'équation de Drake) ont tenté de le poser sous une forme scientifique. D'autres approches (comme la théorie de l'évolution, l'écologie ou la simulation informatique) en ont élargi la base de réflexion. Mais il n'y a toujours pas de consensus sur la solution du problème.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Technologie & Science
La meilleure façon de prédire votre avenir est de le créer
La meilleure façon de prédire votre avenir est de le créer
GIF
Emil Lindén via Giphy

Nous sommes toujours les maîtres de notre destin. La pensée rationnelle, même assistée par n'importe quel ordinateur électronique imaginable, ne peut pas prédire l'avenir. Tout ce qu'elle peut faire, c'est tracer l'espace de probabilité tel qu'il apparaît aujourd'hui et qui sera différent demain lorsque l'un de l'infinité d'états possibles se sera matérialisé. Les inventions technologiques et sociales élargissent sans cesse cet espace de probabilité ; il est aujourd'hui incomparablement plus grand qu'avant la révolution industrielle - pour le bien ou pour le mal.

L'avenir ne peut être prédit, mais les futurs peuvent être inventés. 

C'est la capacité de l'homme à inventer qui a fait de la société humaine ce qu'elle est. Les processus mentaux des inventions sont encore mystérieux. Ils sont rationnels mais pas logiques, c'est-à-dire non déductifs.

| Approuvé
Catégorie:
Technologie & Science
[explosion de l'intelligence] La première machine ultra-intelligente est la dernière invention que l'homme doit réaliser [explosion de l'intelligence] La première machine ultra-intelligente est la dernière invention que l'homme doit réaliser
Davison Carvalho via Artstation

Une machine ultra-intelligente est une machine qui peut dépasser de loin toutes les activités intellectuelles de tout homme, aussi intelligent soit-il. Comme la conception de machines fait partie de ces activités intellectuelles, une machine ultra-intelligente pourrait concevoir des machines encore meilleures ; il y aurait alors incontestablement une « explosion de l'intelligence », et l'intelligence de l'homme serait laissée loin derrière. Ainsi, la première machine ultra-intelligente est la dernière invention que l'homme doit réaliser, à condition que la machine soit suffisamment docile pour nous dire comment la garder sous contrôle.

| Approuvé
Catégorie:
Technologie & Science
La distraction numérique occupe l'esprit mais le nourrit peu La distraction numérique occupe l'esprit mais le nourrit peu
Auteur inconnu via Pinterest

Les médias sociaux ont donné à chacun un mégaphone virtuel pour diffuser chaque pensée, ainsi que les moyens de filtrer toute opinion contraire [...] Il en résulte un sentiment rampant d'isolement et de vide, qui pousse les gens à glisser, taper et cliquer d'autant plus. La distraction numérique occupe l'esprit, mais ne le nourrit pas, et encore moins la profondeur des sentiments, qui nécessite la résonance de la voix d'autrui dans notre corps et dans notre esprit.

| Approuvé
Catégorie:
Technologie & Science
1 minute de lecture

Le paradoxe de Moravec est l'observation faite par les chercheurs en intelligence artificielle et en robotique que, contrairement aux hypothèses ...

| Approuvé
Catégorie:
Technologie & Science
Ceux qui amènent le changement sont ceux capables d’apporter un regard nouveau
Ceux qui amènent le changement sont ceux capables d’apporter un regard nouveau
GIF
Clayton Shonkwiler via Giphy

Presque toujours, les hommes qui réalisent ces inventions fondamentales d'un nouveau paradigme ont été soit très jeunes, soit très novices dans le domaine dont ils changent le paradigme. Et il n'est peut-être pas nécessaire d'expliciter ce point, car il s'agit évidemment d'hommes qui, étant peu attachés par une pratique préalable aux règles traditionnelles de la science normale, sont particulièrement susceptibles de voir que ces règles ne définissent plus un jeu jouable et de concevoir un autre ensemble qui puisse les remplacer.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×