|
2 minutes de lecture

[fétichisme des marchandises] les producteurs et les consommateurs se perçoivent mutuellement au moyen de l'argent et des biens qu'ils échangent

[fétichisme des marchandises] les producteurs et les consommateurs  se perçoivent mutuellement au moyen de l'argent et des biens qu'ils échangent [fétichisme des marchandises] les producteurs et les consommateurs  se perçoivent mutuellement au moyen de l'argent et des biens qu'ils échangent
Source : midcenturymoderndesign via Tumblr
Le Capital
Du livre
Le Capital
Taille de la police
A
12 24 17
A
#commodité

Une marchandise apparaît, à première vue, comme une chose très banale, et facilement compréhensible. Son analyse montre qu'elle est, en réalité, une chose très étrange, qui regorge de subtilités métaphysiques et de subtilités théologiques. Dans la mesure où il s'agit d'une valeur d'usage, elle n'a rien de mystérieux, que l'on considère qu'elle est capable, par ses propriétés, de satisfaire les besoins humains ou que ces propriétés sont le produit du travail humain. Il est clair comme le jour, que l'homme, par son industrie, modifie les formes des matériaux fournis par la Nature, de manière à les rendre utiles pour lui.

[…]

Le caractère mystique des marchandises ne trouve donc pas son origine dans leur valeur d'usage. [Le caractère énigmatique du produit du travail provient] de la forme elle-même [...] simplement parce qu'en elle le caractère social du travail des hommes leur apparaît comme un caractère objectif imprimé sur le produit de ce travail ; parce que la relation des producteurs à la somme totale de leur propre travail leur est présentée comme une relation sociale, existant non pas entre eux, mais entre les produits de leur travail. C'est la raison pour laquelle les produits du travail deviennent des marchandises, des choses sociales dont les qualités sont à la fois perceptibles et imperceptibles par les sens. [...] les relations qui relient le travail d'un individu à celui des autres apparaissent, non pas comme des relations sociales directes entre les individus au travail, mais comme ce qu'elles sont réellement, des relations matérielles entre les personnes et des relations sociales entre les choses. Ce n'est qu'en étant échangés que les produits du travail acquièrent, en tant que valeurs, un statut social uniforme, distinct de leurs diverses formes d'existence en tant qu'objets d'utilité.

[…]

Là, l'existence des choses qu'on appelle marchandises, et le rapport de valeur entre les produits du travail qui les qualifie de marchandises, n'ont absolument aucun rapport avec leurs propriétés physiques et avec les relations matérielles qui en découlent. Il y a là une relation sociale définie entre les hommes, qui assume, à leurs yeux, la forme fantastique d'une relation entre les choses. Pour trouver une analogie, il faut donc avoir recours aux régions embrumées du monde religieux. Dans ce monde, les productions du cerveau humain apparaissent comme des êtres indépendants dotés de vie, et entrant en relation à la fois les uns avec les autres et avec la race humaine. Il en est ainsi dans le monde des marchandises avec les produits des mains des hommes. C'est ce que j'appelle le fétichisme qui s'attache aux produits du travail, dès lors qu'ils sont produits comme des marchandises, et qui est donc inséparable de la production de marchandises.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Economie
[Consommation ostentatoire] Pour les personnes en quête de distinction supérieure, la richesse doit être affichée [Consommation ostentatoire] Pour les personnes en quête de distinction supérieure, la richesse doit être affichée
rebeccayanovska via Tumblr

Pour gagner et conserver l'estime des hommes, il ne suffit pas de posséder la richesse ou le pouvoir. La richesse ou le pouvoir doivent être mis en évidence, car l'estime n'est accordée que sur la base de preuves. Et non seulement la preuve de la richesse sert à impressionner les autres et à maintenir leur sens de l'importance vivant et alerte, mais elle est à peine moins utile pour développer et préserver son autosatisfaction... L'abstention du travail est la preuve conventionnelle de la richesse et est donc la marque conventionnelle du statut social ; et cette insistance sur le caractère méritoire de la richesse conduit à une insistance plus forte sur les loisirs. [...] Selon les lois bien établies de la nature humaine, la prescription s'empare actuellement de cette preuve conventionnelle de la richesse et la fixe dans les habitudes de pensée des hommes comme quelque chose qui est lui-même substantiellement méritoire et ennoblissant.

| Approuvé
Catégorie:
Economie
3 minutes de lecture

Une économie est simplement la somme des transactions qui la composent et une transaction est une chose très simple. Vous ...

| Approuvé
Catégorie:
Economie
Le marché est le meilleur mécanisme d'allocation Le marché est le meilleur mécanisme d'allocation
Florian Aupetit via Artstation

Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais plutôt du soin qu'ils apportent à la recherche de leur propre intérêt. Nous ne nous en remettons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme, et nous ne leur parlons jamais de nos propres besoins, mais de leurs avantages.

| Approuvé
Catégories:
Economie
3 minutes de lecture

Le coronavirus est un événement planétaire d’une magnitude que nous peinons à saisir, non seulement en raison de son échelle ...

| Approuvé
Catégorie:
Economie
1 minute de lecture

J'ai beaucoup pensé dernièrement à un article que j'ai lu dans le CoEvolution Quarterly de Stuart Brand en 1975. Il ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×