|
1 minute de lecture

Inconsciemment, les humains ont besoin d'être validés par leurs pairs

Inconsciemment, les humains ont besoin d'être validés par leurs pairs Inconsciemment, les humains ont besoin d'être validés par leurs pairs
Source: Electric Human via Pinterest
The People's Platform
Du livre
The People's Platform
Taille de la police
A
12 24 17
A

Le monde est accro aux validations et aux connections à autrui

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Exemple (0)

Chargement

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
L'individu et son entourage
Seul devant une situation intimidante, tenez-vous comme si dix mille des vôtres étaient à vos côtés Seul devant une situation intimidante, tenez-vous comme si dix mille des vôtres étaient à vos côtés
Maya Angelou de Henry Lee Battle

Oprah Winfrey disait dans l'une des interviews :

« Il y a une merveilleuse phrase de Maya Angelou, tirée d'un poème qu'elle a écrit s’intitulant « À nos grands-mères », elle y dit :

« J’avance seule, mais me tiens devant vous comme dix mille. ».

Donc quand j’entre dans une pièce, et en particulier avant que je ne commence quelque chose de vraiment difficile, une situation où je sens que je vais être face à certaines difficultés ; je m'assoie et pense à la force des dix mille. »

| Approuvé
Catégorie:
L'individu et son entourage
Divulguer des informations sur soi-même est intrinsèquement gratifiant Divulguer des informations sur soi-même est intrinsèquement gratifiant
Kurt Chang via Behance

Les neuroscientifiques de l’université de Harvard, Jason Mitchell et Diana Tamir, ont découvert que la divulgation d’informations sur soi est intrinsèquement enrichissante. Dans une étude, les universitaires ont relié les sujets à des scanners cérébraux et leur ont demandé de partager leurs propres opinions et attitudes (« J'aime le snowboard ») ou les opinions et attitudes d'une autre personne (« Il aime les chiots »). Ils ont découvert que le partage d’opinions personnelles activait les mêmes circuits cérébraux qui répondaient à des récompenses comme la nourriture et l’argent. En somme, parler de ce que vous avez fait ce week-end peut être aussi bénéfique et agréable que de croquer dans une tablette de chocolat.

| Approuvé
Catégorie:
L'individu et son entourage
[Proxémie] Tout individu perçoit l’espace autour de lui au travers de 4 sphères, dites sphère intime, personnelle, sociale, publique et dont les dimensions varient en fonction des cultures [Proxémie] Tout individu perçoit l’espace autour de lui au travers de 4 sphères, dites sphère intime, personnelle, sociale, publique et dont les dimensions varient en fonction des cultures

Selon Edward T. Hall, l’environnement devient une dimension de la culture, il intègre des manifestations liées à la notion de corps, de l’espace, de la sensation. Le chercheur définit ce concept par la notion de proxémie, discipline scientifique étudiant l’organisation signifiante de l’espace et l’étude des positions relatives des interlocuteurs. L’espace de chaque individu se compose de quatre sphères gravitant autour de l’individu :

1° La sphère intime se mesure à 45 cm de diamètre autour de l’individu : elle suppose une implication physique ;

2° La sphère personnelle se mesure entre 45 cm et 1m35 autour de l’individu : cette distance se met en place au cours d’une conversation particulière ;

3° La sphère sociale se mesure entre 1,20m et 3,70m autour de l’individu : il s’agit de la distance observée lors d’interactions amicales et professionnelles ;

4° La sphère publique se mesure à distance égale ou supérieure à 3,70m autour de l’individu : c’est la sphère dédiée aux échanges avec un groupe.

La surface la plus proche de l’individu est une zone émotionnellement forte que l’on appelle généralement le périmètre de sécurité individuel. La dimension de cet espace varie selon les cultures. Le statut social de l’interlocuteur est également à prendre en compte : on se tient plus près d’un pair que d’un supérieur ou d’un inférieur hiérarchique. Il existe donc un lien entre distance spatiale et distance sociale.

| Approuvé
Catégories:
L'individu et son entourage
Les bonnes idées ont un noyau fort exprimé en quelques mots Les bonnes idées ont un noyau fort exprimé en quelques mots
Minjung Kim via Pinterest

Nous savons que les phrases sont plus efficaces que les paragraphes. Deux tirets valent mieux que cinq. Les mots faciles sont mieux que les mots compliqués. C'est un problème de bande passante : plus nous réduisons la quantité d'informations dans une idée, plus elle restera. Simple = noyau fort + compact. Les proverbes sont utiles pour nous orienter dans des environnements normés. Ces normes partagées sont souvent des règles éthiques ou morales. Les proverbes offrent des règles empiriques qui guident le comportement des individus. Un proverbe tel que « Ne faîte pas aux autres ce que vous voudriez pas qu'ils vous fassent » ...

| Approuvé
Catégorie:
L'individu et son entourage

Les bonnes manières sont l'art de mettre les gens à l'aise. Celui qui met le moins de gens mal à l'aise a les meilleures manières.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×