|
Précédent Suivant
1 minute de lecture

La corrélation entre argent et bonheur est très faible, la façon dont vous utilisez votre temps est l’élément le plus important

La corrélation entre argent et bonheur est très faible, la façon dont vous utilisez votre temps est l’élément le plus important La corrélation entre argent et bonheur est très faible, la façon dont vous utilisez votre temps est l’élément le plus important
Source: flrngif via Tumblr
Taille de la police
A
12 24 17
A

Les chercheurs psychologues ont trouvé une relation étonnamment minime entre l'argent et le bonheur. L’une des raisons invoquées est que les gens ne le dépensent correctement, mais l'argent lui-même pourrait seulement être un aspect du problem.

Jennifer L. Aaker dans son article de 2011 « Si l'argent ne vous rend pas heureux, pensez au temps » affirme que le temps joue un rôle essentiel dans la compréhension du bonheur qui se décline en 5 principes :

1) passer du temps avec les bonnes personnes : passez du temps avec d'autres qui vous apportent du bonheur, et particulièrement ceux qui vous procurent les plus grands niveaux de bonheur : vos amis, votre famille et vos proches ; alors que votre patron ou vos collègues auront tendance à être associés à un moindre bonheur.

2) passer du temps sur les bonnes activités : dans quelle mesure le contenu de cette expérience est-il « à feuillage persistant » - éternellement frais et durable?

3) profiter de l'expérience sans dépenser son temps : la partie du cerveau responsable du plaisir, le système dopaminergique mésolimbique, peut être activée simplement en pensant : le cerveau aime parfois autant l’anticipation d’une récompense que la récompense elle-même.

4) élargir son temps : se concentrer sur "l'ici et maintenant" (principe de pleine conscience) : Pourquoi ? Le fait de penser au moment présent (par opposition au futur) ralentit la perception du temps qui passe, ce qui permet aux gens de se sentir moins pressés et stressés.

5) être conscient que le bonheur change au fil du temps : par exemple, les jeunes sont plus susceptibles d'associer le bonheur à l'excitation, alors que les personnes plus âgées associent plus volontairement le bonheur à la sérénité.

Souce : Jennifer Aaker, Melanie Rudd, Cassie Mogilner  If Money Doesn't Make You Happy, Consider Time, Journal of Consumer Psychology, 2011


Vous devez renseigner ce champ
Choisissez la langue de l’article que vous souhaitez éditer: ENFR

Please not comments are subject to moderators approval

0 exemple

Chargement

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
Psychologie
1 minute de lecture

- Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je ...

Catégories:
Motivation
1 minute de lecture

Vous vous demandez probablement quand les choses changeront-elles ? Quand est-ce que ça va commencer à aller mieux ? Bien, j'ai une ...

Catégories:
Sciences humaines
Les deux dimensions nécessaires à la réalisation : motivation et volonté
Les deux dimensions nécessaires à la réalisation : motivation et volonté
GIF
Auteur inconnu via Tumblr

[À propos de l’expérimentation d’Angela Duckworth - universitaire américaine et psychologue]

Duckworth divise la mécanique de la réussite en deux dimensions distinctes : la motivation et la volition (i.e acte de volonté). Chacune, dit-elle, est nécessaire pour atteindre des objectifs à long terme, mais aucune ne suffit à elle-même. La plupart d'entre nous sont familiers la sensation induite par une grande motivation, mais manquent de volition : vous pouvez être extrêmement motivé pour perdre du poids par exemple, mais à moins que vous n’en ayez vraiment la volonté - le contrôle de soi - de renoncer à ces succulentes cerise danoise d’aller soulever des ...

Catégories:
Biologie
[Marqueurs somatiques] Nous faisons les choses instinctivement parce que nos expériences passées nous ont appris à éviter le danger ou à faire des choses qui nous feront plaisir [Marqueurs somatiques] Nous faisons les choses instinctivement parce que nos expériences passées nous ont appris à éviter le danger ou à faire des choses qui nous feront plaisir
almacan on deviant art

(...) ce chaînage de concepts et de parties du corps et de sensations crée ce que le scientifique Antonio Damasio appelle un « marqueur somatique » - une sorte de signet, ou de raccourci, dans notre cerveau. Semés durant les expériences passées de récompense et de punition, ces marqueurs servent à relier une expérience ou une émotion à une réaction spécifique.

En nous aidant instantanément à réduire le nombre de possibilités offertes dans une situation donnée, les marqueurs somatiques nous montrent la décision à prendre, celle qui fournira le meilleur résultat et qui sera le moins douloureuse. Ainsi, nous savons s'il est sûr ou ...

Catégories:
Business
L’idée que vous voulez faire passer doit permettre aux gens de se sublimer eux-mêmes en la relayant L’idée que vous voulez faire passer doit permettre aux gens de se sublimer eux-mêmes en la relayant
Kurt Chang via Behance

A quoi ceux qui parlent d’un produit ou d’un service ressemblent quand ils le font ? La plupart des gens préfèrent avoir l’air intelligent que stupide, riche que pauvre, et cool que geek. Tout comme les vêtements que nous portons et les voitures que nous conduisons, ce dont nous parlons influence la façon dont les autres nous voient. C’est de la « monnaie sociale ». Connaître des choses intéressantes, comme un mixeur qui peut déchirer un iPhone, donne l'impression que les gens sont perspicaces et avertis. Donc, pour faire parler les gens, nous devons élaborer des messages qui les aident à obtenir les impressions souhaitées. Vous devez trouver ce qui rend l’idée remarquable et valorisante, et faire en sorte que les gens se sentent comme des personnes initiées. Vous devez tirer parti des mécanismes de jeu pour donner aux gens des moyens d'atteindre leurs objectifs et fournir des symboles visibles du statut qu'ils peuvent montrer aux autres.

Row:Column:
×
Row:Column:
×