|
Précédent Suivant
2 minutes

Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne

Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne
Quiet
Du livre
Quiet
Taille de la police
A
12 24 17
A

D'abord Aron interviewa trente-neuf personnes qui se sont décrites comme introverties ou se déclarant facilement submergées par une stimulation. Elle leur posa des questions sur les films qu'ils aimaient, leurs premiers souvenirs, leurs relations avec les parents, leurs amitiés, leurs vies amoureuses, leurs activités créatives, leurs points de vue philosophiques et religieux. Sur la base de ces entretiens, elle créa un long questionnaire qu'elle remit à plusieurs grands groupes de personnes. Puis elle a analysé les réponses jusqu'à obtenir une constellation de vingt-sept attributs. Elle a nommé les personnes qui incarnaient ces attributs comme « très sensibles ».

Certains de ces vingt-sept attributs étaient familiers du travail de Kagan et d'autres. Par exemple, les personnes très sensibles ont tendance à être des observateurs attentifs qui regardent avant de se plonger dans une activité. Ils organisent leur vie de manière à limiter les surprises. Ils sont souvent sensibles aux images, aux sons, aux odeurs, à la douleur et au café. Ils n’aiment pas vraiment être observés (au travail, lors d'un récital de musique par exemple) ou être jugés (rencontres amoureuses, entretiens d'embauche).

Mais il y avait aussi de nouvelles idées. Les très sensibles ont tendance à être philosophiques ou spirituels dans leur orientation, plutôt que matérialistes ou hédonistes. Ils n'aiment pas les petites discussions. Ils se décrivent souvent comme créatifs ou intuitifs. Ils rêvent beaucoup et s’en souviennent souvent le lendemain. Ils aiment la musique, la nature, l'art, la beauté physique. Ils éprouvent des émotions exceptionnellement fortes - parfois de grands excès de joie, mais aussi de la tristesse, de la mélancolie et de la peur.

Les personnes très sensibles traitent également l'information sur leur environnement - à la fois physique et émotionnel - de manière inhabituellement profonde. Ils ont tendance à remarquer des subtilités que d'autres manquent - le changement d'humeur d'une personne, ou une ampoule qui aurait une luminosité trop forte.

Récemment, un groupe de scientifiques de l'université de Stony Brook a testé cette découverte en montrant deux paires de photos (d'une clôture et quelques ballots de paille) à dix-huit personnes allongées dans des scanners d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Dans la première paire de photos, les photos étaient sensiblement différentes l'une de l'autre, et dans la deuxième, la différence était beaucoup plus subtile. Pour chaque paire, les scientifiques ont demandé si la deuxième photo était la même que la première. Ils ont constaté que les personnes sensibles passaient plus de temps que les autres à regarder les photos aux différences subtiles. Leurs cerveaux ont également montré plus d'activité dans les régions qui aident à faire des associations entre ces images et d'autres informations stockées. En d'autres termes, les personnes sensibles traitaient les photos à un niveau plus élaboré que leurs pairs, avec une réflexion sur ces poteaux de clôture et ces meules de foin beaucoup plus appuyée.

 

Chargement
Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
L'individu
1 minute

« Je le veux vite, et je le veux maintenant. » « Je recherche des expériences ; mes amis sont des sources crédibles ...

Catégorie:
L'individu
Les plans les plus audacieux sont toujours forgés au feu de la passion, puis trempés dans la froide réflexion Les plans les plus audacieux sont toujours forgés au feu de la passion, puis trempés dans la froide réflexion
History.com

Mais – on ne saurait trop le souligner – la notion de hardiesse a chez Magellan une couleur particulière. Agir hardiment chez lui ne signifie pas du tout agir d’une façon impulsive, précipitée, mais au contraire entreprendre quelque chose d’extrêmement dangereux avec le maximum de calcul et de prudence. Ses plans les plus audacieux sont toujours forgés au feu de la passion, puis trempés dans la froide réflexion ; c’est grâce à ce mélange d’imagination et de prudence qu’il triomphe de tous les dangers. En une seconde son plan est conçu, le reste du temps ne servira qu’à en préparer minutieusement tous ...

Catégories:
Business
Quand vous pitchez, utilisez des analogies Quand vous pitchez, utilisez des analogies
Richard Davies via art-spir

[Steve Jobs, 1981, lancement du premier Macintosh]

This is a 21st century bicycle pour l'esprit

Catégorie:
L'individu
Tout dans ce monde est une question de perspective Tout dans ce monde est une question de perspective
Alex Maltsev via Behance

Comme toujours, le comptable en moi voyait le risque, l'entrepreneur voyait la possibilité.

Catégorie:
L'individu
Les meilleurs développeurs aiment réellement programmer
Les meilleurs développeurs aiment réellement programmer
GIF
randomlabs via Tumblr

Leur qualité première est probablement qu'ils aiment vraiment programmer. Les programmeurs ordinaires écrivent du code pour payer les factures. Les programmeurs extraordinaires pensent au code comme quelque chose qu'ils font pour s'amuser. Et ils sont ravis de voir que les gens les paient pour ça. On dit parfois que les grands programmeurs sont indifférents à l'argent, mais ce n'est pas tout à fait vrai.

Row:Column:
×