|
2 minutes de lecture

Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne

Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne Les introvertis ont des talents cachés méprisés par la société moderne
Quiet
Du livre
Quiet
Taille de la police
A
12 24 17
A

D'abord Aron interviewa trente-neuf personnes qui se sont décrites comme introverties ou se déclarant facilement submergées par une stimulation. Elle leur posa des questions sur les films qu'ils aimaient, leurs premiers souvenirs, leurs relations avec les parents, leurs amitiés, leurs vies amoureuses, leurs activités créatives, leurs points de vue philosophiques et religieux. Sur la base de ces entretiens, elle créa un long questionnaire qu'elle remit à plusieurs grands groupes de personnes. Puis elle a analysé les réponses jusqu'à obtenir une constellation de vingt-sept attributs. Elle a nommé les personnes qui incarnaient ces attributs comme « très sensibles ».

Certains de ces vingt-sept attributs étaient familiers du travail de Kagan et d'autres. Par exemple, les personnes très sensibles ont tendance à être des observateurs attentifs qui regardent avant de se plonger dans une activité. Ils organisent leur vie de manière à limiter les surprises. Ils sont souvent sensibles aux images, aux sons, aux odeurs, à la douleur et au café. Ils n’aiment pas vraiment être observés (au travail, lors d'un récital de musique par exemple) ou être jugés (rencontres amoureuses, entretiens d'embauche).

Mais il y avait aussi de nouvelles idées. Les très sensibles ont tendance à être philosophiques ou spirituels dans leur orientation, plutôt que matérialistes ou hédonistes. Ils n'aiment pas les petites discussions. Ils se décrivent souvent comme créatifs ou intuitifs. Ils rêvent beaucoup et s’en souviennent souvent le lendemain. Ils aiment la musique, la nature, l'art, la beauté physique. Ils éprouvent des émotions exceptionnellement fortes - parfois de grands excès de joie, mais aussi de la tristesse, de la mélancolie et de la peur.

Les personnes très sensibles traitent également l'information sur leur environnement - à la fois physique et émotionnel - de manière inhabituellement profonde. Ils ont tendance à remarquer des subtilités que d'autres manquent - le changement d'humeur d'une personne, ou une ampoule qui aurait une luminosité trop forte.

Récemment, un groupe de scientifiques de l'université de Stony Brook a testé cette découverte en montrant deux paires de photos (d'une clôture et quelques ballots de paille) à dix-huit personnes allongées dans des scanners d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Dans la première paire de photos, les photos étaient sensiblement différentes l'une de l'autre, et dans la deuxième, la différence était beaucoup plus subtile. Pour chaque paire, les scientifiques ont demandé si la deuxième photo était la même que la première. Ils ont constaté que les personnes sensibles passaient plus de temps que les autres à regarder les photos aux différences subtiles. Leurs cerveaux ont également montré plus d'activité dans les régions qui aident à faire des associations entre ces images et d'autres informations stockées. En d'autres termes, les personnes sensibles traitaient les photos à un niveau plus élaboré que leurs pairs, avec une réflexion sur ces poteaux de clôture et ces meules de foin beaucoup plus appuyée.

 

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
L'individu

Il semble qu'il existe dans le cerveau une zone tout à fait spécifique qu'on pourrait appeler la mémoire poétique et qui enregistre ce qui nous a charmés, ce qui nous a émus, ce qui donne à notre vie sa beauté.

| Approuvé
Catégorie:
L'individu

L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité...... C'est en somme le sujet de l'histoire du Graal. Seul un être prédestiné a la capacité de demander à un autre : quel est ton tourment ? Et il ne l'a pas en entrant dans la vie. Il lui faut passer par des années de nuit obscure.

-----

Source : lettre au poète Joë Bousquet, 1942
 

| Approuvé
Catégorie:
L'individu

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.

------

Source : magasine LIFE, 2 mai 1955

| Approuvé
Catégorie:
L'individu

Presque tout le monde dans le monde est préoccupé par sa propre personne. Ils se considèrent comme les êtres les plus importants. Les gens parlent rarement en mal d'eux-mêmes. Ils sont les héros de leur propre histoire, quel que soit l'enchevêtrement de mensonges et de conneries nécessaire pour rendre une version satisfaisante et gratifiante de leur histoire.

En observant leurs actions, vous pourriez retracer leur mode de pensée, leurs intentions, leur intérêt et leur vision. Arrêtez-vous un instant et analysez l'action. Cessez de vous préoccuper de ce qu'ils disent, de ce qu'ils pensent de la façon dont le monde devrait être, de la façon dont chacun peut faire de son mieux ou des raisons pour lesquelles le monde est si mal en point. Ils disent tout ce qu'il faut pour paraître exceptionnels. Écoutez leurs actions. Écoutez seulement et uniquement leurs actions.

| Approuvé
Catégorie:
L'individu
Chaque nuit, nous nous perdons dans les méandres de notre psyché Chaque nuit, nous nous perdons dans les méandres de notre psyché
Evgeniy Evchenko via Artstation

Nous avons tous les forêts dans notre tête. Des forêts inexplorées, sans fin. Chacun de nous se perd dans la forêt, chaque nuit, seul.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×