|
Précédent Suivant
1 minute de lecture

Les vrais leaders nous protègent du danger

Les vrais  leaders nous protègent du danger Les vrais  leaders nous protègent du danger
Source: Guillem H. Pongiluppi via Behance
Leaders Eat Last
Du livre
Leaders Eat Last
Taille de la police
A
12 24 17
A

Les leaders sont ceux qui courent tête la première dans l'inconnu. Ils se précipitent vers le danger. Ils mettent de côté leurs propres intérêts pour nous protéger ou pour nous accompagner vers l’avenir. Les leaders préféreraient sacrifier ce qui leur appartient, afin de sauver ce qui nous appartient. Et ils ne sacrifieraient jamais ce qui est à nous, pour sauver ce qui est à eux. Voilà ce que signifie être un leader. Cela signifie choisir se jeter le premier vers le danger, la tête la première vers l'inconnu. Et quand nous sommes sûrs qu'ils nous feront tout pour nous garder en en sécurité, alors nous marcherons derrière eux et travaillerons sans relâche ; pour voir leurs visions prendre vie et nous appeler fièrement leurs disciples.


Vous devez renseigner ce champ
Choisissez la langue de l’article que vous souhaitez éditer: ENFR

Please not comments are subject to moderators approval

0 exemple

Chargement

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
Business
Le dernier effort pour toute tâche est ce qui demande le plus de travail Le dernier effort pour toute tâche est ce qui demande le plus de travail
tomaszmro

Les derniers 10% représentent 90% du travail

Catégorie:
Management & RH
La loi de Brook nous enseigne que d'ajouter des ressources humaines à un projet de développement informatique en retard, ne le fait que le retarder plus encore La loi de Brook nous enseigne que d'ajouter des ressources humaines à un projet de développement informatique en retard, ne le fait que le retarder plus encore

La loi de Brook stipule que lorsqu'une personne est ajoutée à une équipe de développement et que le projet est déjà en retard, la durée du projet ne fera que ralentir, et non raccourcir. La loi de Brooks est reconnue applicable à tout projet complexe impliquant de nombreuses personnes qui interagissent ensemble, pas seulement pour le génie logiciel.

Catégorie:
Management & RH
Pour surmonter l'échec, il est nécessaire de reconnaître (a) la douleur et, (b) que c'est la conséquence inévitable quant on entreprend quelque chose de nouveau. Le succès viendra en temps voulu Pour surmonter l'échec, il est nécessaire de reconnaître (a) la douleur et, (b) que c'est la conséquence inévitable quant on entreprend quelque chose de nouveau. Le succès viendra en temps voulu
Julien Pacaud via Tumblr

Nous devons entrevoir l'échec différemment.

Je ne suis pas le premier à dire que l'échec, lorsqu'il est abordé de la bonne façon, peut se révéler être l’opportunité de grandir. Mais la façon dont la plupart des gens interprètent cette affirmation, est que les erreurs sont un mal nécessaire. Les erreurs ne sont pas un mal nécessaire. L’échec n’est pas « mauvais ».

L’échec est la conséquence inévitable de toute nouvelle entreprise (et en tant que tel, devraient être considéré comme apportant de la valeur - sans lui il n’y aurait pas d’originalité en ce monde). Et pourtant, même si je dis qu’embrasser l'échec est une partie importante de l'apprentissage, je reconnais également qu’accepter cette vérité ne suffit pas.

C'est parce que l'échec est douloureux, et nos sentiments à propos de cette douleur tendent à brouiller notre compréhension de la valeur de l’échec. Pour démêler les bons des mauvais côtés de l'échec, nous devons reconnaître qu’il incarne à la fois la douleur, et l’opportunité de grandir.

Catégorie:
Management & RH

Si vous donnez une bonne idée à une équipe médiocre, ils vont tout bousiller. Si vous donnez une idée médiocre à une équipe brillante, ils la réparent ou la jettent et proposent quelque chose de mieux.

Catégorie:
Management & RH
Un bon manager sait reconnaître ses limites, n'a pas peur d’admettre son manque de connaissance sur un sujet, et est prêt à remodeler sa pensée à tout moment Un bon manager sait reconnaître ses limites, n'a pas peur d’admettre son manque de connaissance sur un sujet, et est prêt à remodeler sa pensée à tout moment
Auteur inconnu sur Pinterest

Je crois que les meilleurs managers reconnaissent leur ignorance, non seulement parce que l'humilité est une vertu, mais parce que, tant que l’on a pas adopté cet état d'esprit, les avancées les plus marquantes ne peuvent pas avoir lieu. Je crois que les manager doivent desserrer l’étau, et non pas le serrer. Ils doivent accepter le risque, ils doivent faire confiance aux gens avec qui ils travaillent et s'efforcer de leur ouvrir la voie, ils doivent constamment avoir l’esprit ouvert, et enfin ils n’hésitent pas à s’engager vers tout ce qui pourrait susciter de la peur chez eux. Enfin, les ...

Row:Column:
×
Row:Column:
×