|
1 minute de lecture

L’espèce humaine est entraînée vers sa disparition

L’espèce humaine est entraînée vers sa disparition L’espèce humaine est entraînée vers sa disparition
Source: Caleb Sanders via Instagram
Le problème de l'augmentation de l'énergie humaine
Du livre
Le problème de l'augmentation de l'énergie humaine
Taille de la police
A
12 24 17
A

De la variété infinie des phénomènes que la nature présente à nos sens, il n'en est aucun qui émerveille nos esprits plus que ce mouvement inconcevable et complexe que nous désignons dans son ensemble comme la « vie humaine » ; son origine mystérieuse reste dissimulée par l’impénétrable brume du passé, son caractère est rendu incompréhensible par son incalculable complexité, et sa destination se cache dans un fond insondable, celui du futur. D'où vient la vie ? Qu'est-ce que la vie ? Quel est son but ? sont les grandes questions auxquelles les sages de tous les temps se sont efforcés de répondre.

La science moderne dit : Le soleil est le passé, la terre est le présent, la lune est l'avenir. D'une masse incandescente la Terre est née, en une masse congelée, la Terre finira. La loi de la nature est impitoyable et, rapidement et irrésistiblement, nous sommes entraînés vers notre destin. Lord Kelvin [Physicien mathématicien et ingénieur écossais du 19ème siècle], dans ses méditations profondes, ne nous accorde qu'une courte durée de vie, quelque chose comme six millions d'années, après quoi la lumière brillante du soleil aura cessé de briller, et sa vie donnant la chaleur se sera dissipée, et notre propre Terre sera un morceau de glace, se précipitant d’elle-même dans la nuit éternelle.

Mais ne nous laissons pas désespérer. Il restera encore une étincelle de vie, une étincelle scintillante, celle d'allumer un nouveau feu sur une étoile lointaine. Cette merveilleuse possibilité semble en effet exister, à en juger par les expériences du professeur Dewar sur l'air liquide, qui montrent que les germes de la vie organique ne sont pas détruits par le froid, quelle que soit son intensité. Elle peut donc se transmettre dans l'espace interstellaire. Pendant ce temps, les lumières encourageantes de la science et de l'art, de plus en plus intenses, illuminent notre chemin. Les merveilles qu'elles nous révèlent et les plaisirs qu'elles nous offrent, nous font oublier de façon mesurable le sombre avenir qui se dresse devant nous.

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Nature
1 minute de lecture

Les gouvernements et les parlements doivent se rendre compte que l'astronomie est l'une des sciences qui coûtent le plus cher ...

| Approuvé
Catégorie:
Nature
2 minutes de lecture

Les marins avaient minutieusement cartographié les côtes des continents. Les géographes avaient traduit ces résultats en cartes et en globes ...

| Approuvé
Catégorie:
Nature
Vivre près de la nature est merveilleux pour votre santé mentale
Vivre près de la nature est merveilleux pour votre santé mentale
GIF
dualvoidanima via giphy

C'est l'idée que les gens qui vivent près de la nature ont tendance à être nobles. C'est de voir tous ces couchers de soleil qui le font. Vous ne pouvez pas regarder un coucher de soleil et ensuite aller mettre le feu au tipi de votre voisin. Vivre près de la nature est merveilleux pour votre santé mentale.

| Approuvé
Catégories:
Nature
[Extinction de l’expérience de nature] de génération en génération, les jeunes vivent de moins en moins en contact avec la nature
[Extinction de l’expérience de nature] de génération en génération, les jeunes vivent de moins en moins en contact avec la nature
GIF
Alexandra Dvornikova via Giphy

Mais nous pouvons facilement étendre cette hypothèse [ndlr. que la nature a des effets bénéfiques pour le bien-être physique, cognitif et émotionnel des individu] à la conservation de la biodiversité. [Les écologues] parlent d’extinction de l’expérience de nature, qu’ils ont surtout appliquée en milieu urbain. L’idée est la suivante : de génération en génération, les jeunes vivent de moins en moins en contact avec la nature (parce qu’il y en a moins et parce que leurs modes de vie limitent ces contacts), au moment même où ils construisent leur identité. La part de leur identité qui intègre leurs relations intimes à leur environnement naturel diminuerait donc de génération en génération. Pas à cause d’un manque d’éducation, mais à cause surtout d’une baisse d’occasions et d’envies d’expérimenter la nature sans contrainte, librement et de façon personnelle.

Les conséquences de cette diminution apparaissent à l’âge adulte : avec une identité environnementale plus faible, ils sont moins en demande de nature dans leur vie quotidienne, ils l’intègrent moins dans leurs actions. (…)  Or si nous ne tenons pas compte collectivement de la biodiversité dans nos modes de vie, alors nous allons en souffrir.

-----

Source :  Se mobiliser contre l’extinction d’expérience de nature, juillet 2015, Espaces naturels

| Approuvé
Catégorie:
Nature
Un virus intelligent ne tue pas Un virus intelligent ne tue pas
R1DD1CK via zbrushcentral

Un virus inefficace tue son hôte. Un virus intelligent reste avec lui.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×