|
1 minute de lecture

L'homme ne doit sa survie qu'à son esprit

L'homme ne doit sa survie qu'à son esprit L'homme ne doit sa survie qu'à son esprit
Source : withoutanywords via Tumblr
La Source vive
Du livre
La Source vive
Taille de la police
A
12 24 17
A
#Survie

L'homme ne peut survivre que par son esprit. Il arrive sur terre désarmé. Son cerveau est sa seule arme. Les animaux se nourrissent par la force. L'homme n'avait ni griffes, ni crocs, ni cornes, ni grande force musculaire. Il doit planter sa nourriture ou la chasser. Pour planter, il a besoin d'un processus de réflexion. Pour chasser, il a besoin d'armes, et pour fabriquer des armes - un processus de pensée. De cette nécessité-là plus simple à la plus haute abstraction religieuse, de la roue au gratte-ciel, tout ce que nous sommes et ce que nous avons provient de l’attribut unique de l'homme - la fonction de son esprit raisonneur.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?
Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?
Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?
Vous devez renseigner ce champ
Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Anthropologie
3 minutes de lecture

Il y a environ 13,5 milliards d’années, la matière, l’énergie, le temps et l’espace apparaissaient à l’occasion du Big Bang ...

| Approuvé
Catégorie:
Nature
1 minute de lecture

Les gouvernements et les parlements doivent se rendre compte que l'astronomie est l'une des sciences qui coûtent le plus cher ...

| Approuvé
Catégorie:
Anthropologie
1 minute de lecture

L'humanité a colonisé l'avenir. Nous le traitons comme un lointain avant-poste colonial dépourvu d'habitants où nous pouvons nous débarrasser librement ...

| Approuvé
Catégorie:
Anthropologie

Enfant, j'ai lu un article dans le Scientific American. Il mesurait l'efficacité de la locomotion de différentes espèces sur la planète. Les ours, chimpanzés, ratons laveurs, oiseaux, poissons. Combien de kilo-calories par kilomètre ont-ils dépensé pour se déplacer ?

On mesura aussi les humains.

Et le condor gagna. C'était le plus efficace.

L'humanité est arrivée avec une performance peu impressionnante à environ un tiers de la liste. Mais quelqu'un a eu le génie de tester un humain à vélo. Nous étions bien plus efficace que le condor, de loin.

Cela a eu un impact sur moi. Les humains sont des constructeurs d'outils. Nous construisons des outils qui peuvent considérablement amplifier nos capacités humaines innées. Nous avons fait passer une annonce pour cela une fois, disant que l'ordinateur personnel est le vélo de l'esprit. Je crois cela au plus profond de ma chair.

| Approuvé
Catégorie:
Nature
1 minute de lecture

Les marins avaient minutieusement cartographié les côtes des continents. Les géographes avaient traduit ces résultats en cartes et en globes ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×