|
1 minute de lecture

L'obscurité n'a pas de parti pris

L'obscurité n'a pas de parti pris L'obscurité n'a pas de parti pris
Source: David Fleck via Pinterest
Taille de la police
A
12 24 17
A

Les gens me demandent souvent pourquoi j'aime tant les nuits et je leur donne toujours cette seule réponse :

« Les nuits sont sombres et quand la caliginosité prend le dessus, elle cache tout. La couleur, la peau, la croyance, la race. Tout ce qui se met en travers de son chemin, ne laissant derrière lui que les voix. Les émotions pures, les vraies personnes. »

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
L'individu
2 minutes de lecture

J'OBSERVE avec plaisir et approuve la façon dont vous poursuivez vos études et sacrifiez tout à vos efforts pour devenir ...

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines

Nous n'aimons pas tant les gens pour le bien qu'ils nous ont fait, que pour le bien que nous leur faisons.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

| Approuvé
Catégorie:
L'individu
1 minute de lecture

L'Alchimiste prit en main un livre qu'avait apporté quelqu'un de la caravane. Le volume n'avait pas de couverture, mais il ...

| Approuvé
Catégorie:
L'individu
Toutes les choses belles ont un élément d'étrangeté
Toutes les choses belles ont un élément d'étrangeté
GIF
Club Innovation & culture France

La beauté a toujours un élément d'étrangeté. Je ne parle pas d'une forme délibérément froide d'étrangeté, car dans ce cas, ce serait une chose monstrueuse qui aurait été mis sur leur chemin. Mais je veux dire qu'il contient toujours un certain degré d'étrangeté, d'étrangeté simple, involontaire, inconsciente, et que cette forme d'étrangeté lui donne le droit d'être appelée beauté. C'est sa marque de fabrique, sa particularité. Inverser la proposition et essayer d'imaginer une beauté banale ! (…) Cet élément d'étrangeté qui constitue et définit l'individualité, sans laquelle il n'y a pas de beauté, est à l'art (et la précision de cette comparaison en excuse la trivialité) ce que l'arôme est à la cuisine ; si l'on excepte l'utilité individuelle ou le degré de valeur nutritive qu'ils contiennent, les aliments ne diffèrent les uns des autres que par l'arôme qu'ils révèlent dans la palais.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×