|
1 minute de lecture

L'odorat ne rend que fort peu de services

L'odorat ne rend que fort peu de services L'odorat ne rend que fort peu de services
La Filiation de l'homme et la sélection liée au sexe
Du livre
La Filiation de l'homme et la sélection liée au sexe
Taille de la police
A
12 24 17
A
#odorat

Le sens de l'odorat a, pour la plus grande partie des mammifères, une très-haute importance — en avertissant les uns du danger, comme les ruminants; permettant à d'autres, comme les carnivores, de découvrir leur proie : à d'autres enfin, comme le sanglier, servant à l'un et à l'autre usage. Mais l'odorat ne rend que fort peu de services, même aux sauvages chez lesquels il est généralement plus développé que dans les races civilisées. Il ne les avertit pas du danger ni ne les guide vers leur nourriture ; il n'empêche pas les Esquimaux de dormir dans une atmosphère des plus fétides, ni beaucoup de sauvages de manger de la viande à moitié pourrie. Ceux qui croient au principe de l'évolution graduelle n'admettront pas aisément que ce sens, tel qu'il existe aujourd’hui, ait été originellement acquis par l'homme dans son état actuel. Il a hérité sans doute de cette faculté affaiblie et rudimentaire de quelque ancêtre reculé, auquel elle était utile et continuellement en usage. Ceci nous permet peut-être de comprendre pourquoi, ainsi que le remarque avec raison le docteur Maudsley , chez l'homme le sens de l'odorat est « remarquablement sujet à rappeler vivement l'idée et l'image de scènes et de lieux oubliés; » car dans les animaux qui ont ce même sens fort développé, comme les chiens et les chevaux,  nous voyons aussi une association très-marquée d'anciens souvenirs de lieux et de personnes avec leur odeur.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Anthropologie
3 minutes de lecture

Il y a environ 13,5 milliards d’années, la matière, l’énergie, le temps et l’espace apparaissaient à l’occasion du Big Bang ...

| Approuvé
Catégorie:
Anthropologie
1 minute de lecture

L'humanité a colonisé l'avenir. Nous le traitons comme un lointain avant-poste colonial dépourvu d'habitants où nous pouvons nous débarrasser librement ...

| Approuvé
Catégorie:
Anthropologie

Enfant, j'ai lu un article dans le Scientific American. Il mesurait l'efficacité de la locomotion de différentes espèces sur la planète. Les ours, chimpanzés, ratons laveurs, oiseaux, poissons. Combien de kilo-calories par kilomètre ont-ils dépensé pour se déplacer ?

On mesura aussi les humains.

Et le condor gagna. C'était le plus efficace.

L'humanité est arrivée avec une performance peu impressionnante à environ un tiers de la liste. Mais quelqu'un a eu le génie de tester un humain à vélo. Nous étions bien plus efficace que le condor, de loin.

Cela a eu un impact sur moi. Les humains sont des constructeurs d'outils. Nous construisons des outils qui peuvent considérablement amplifier nos capacités humaines innées. Nous avons fait passer une annonce pour cela une fois, disant que l'ordinateur personnel est le vélo de l'esprit. Je crois cela au plus profond de ma chair.

| Approuvé
Catégorie:
Anthropologie
2 minutes de lecture

L'ascendance généalogique est donc surprenante. Elle fonctionne bien différemment de l'ascendance génétique. [...] Aucune de ces surprises dans les généalogies, cependant ...

| Approuvé
Catégories:
Anthropologie
1 minute de lecture

Les humains sont des êtres incarnés ; ils ne sont pas simplement un esprit abstrait qui est emprisonné dans un corps ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×