|
1 minute de lecture

[l'opinion du club] nous nous conformons ou non à certaines exigences d’un cadre social là où d’autres peuvent s’y soustraire

[l'opinion du club] nous nous conformons  ou non à certaines exigences d’un cadre social là où d’autres peuvent s’y soustraire [l'opinion du club] nous nous conformons  ou non à certaines exigences d’un cadre social là où d’autres peuvent s’y soustraire
Source : Fay Dalton via blogspot
Les principes de la psychologie
Du livre
Les principes de la psychologie
Taille de la police
A
12 24 17
A
#groupes sociaux
#opinion

La renommée d'un homme, bonne ou mauvaise, son honneur ou son déshonneur, sont les appellations de l'un de ses moi sociaux. [...] C'est son image aux yeux de son propre groupe, qui l'exalte ou le dévalorise, selon qu'il se conforme ou non à certaines exigences qui ne sont pas nécessairement celles d'une personne d'un autre milieu.

Ainsi, un laïc peut abandonner une ville infectée par le choléra, mais un prêtre ou un médecin jugerait un tel acte incompatible avec son honneur.

L'honneur d'un soldat exige qu'il se batte ou qu'il meure dans des circonstances là où un autre homme peut s'enfuir sans que sa personnalité sociale soit entachée.

Un juge, un homme d'État, sont de la même manière empêchés par l'honneur de leur métier d'entrer dans des relations pécuniaires parfaitement honorables pour des personnes dans la vie privée. Rien n'est plus commun que d'entendre les gens faire une telle distinction entre leurs différents moi : « En tant qu'homme, je vous plains, mais en tant que fonctionnaire, je ne dois avoir aucune compassion pour vous ; en tant que politicien, je le considère comme un allié, mais en tant que moraliste, je l'exècre », etc.

Ce que l'on peut appeler « l'opinion du club » est l'une des forces les plus puissantes de la vie.

Le voleur ne doit pas voler les autres voleurs ; le joueur doit payer ses dettes de jeu, même s'il ne paie aucune autre dette dans le monde. Le code d'honneur de la société à la mode a toujours été plein de permissions et de vetos, la seule raison de suivre l'un ou l'autre étant de servir au mieux l'un de nos moi sociaux. Vous ne devez pas mentir en général, mais vous pouvez mentir autant qu'il vous plaît si on vous interroge sur vos relations avec les femmes ; vous devez accepter le défi d'un égal, mais si vous êtes défié par un inférieur, vous pouvez refuser de l'affronter : ce sont des exemples de ce que l'on entend par là.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ


Vous devez renseigner ce champ
Autres entrées de « Les principes de la psychologie
Articles similaires
Catégorie:
Relations humaines

Nous n'aimons pas tant les gens pour le bien qu'ils nous ont fait, que pour le bien que nous leur faisons.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié
OEART 오이아트 via Artstation

Ce n'est pas un manque d'amour, mais un manque d'amitié qui rend les mariages malheureux.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
2 minutes de lecture

La civilité et la politesse consistent essentiellement, si je ne suis pas trompé, en une sorte de façon de traiter ...

| Approuvé
Catégories:
Management & RH
1 minute de lecture

[Oprah Winfrey disait dans l'une des interviews] Il y a une merveilleuse phrase de Maya Angelou, tirée d'un poème qu'elle ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×