|
1 minute de lecture

Ne craignez pas les réprimandes

Ne craignez pas les réprimandes Ne craignez pas les réprimandes
La vraie politesse
Du livre
La vraie politesse
Taille de la police
A
12 24 17
A

Neuvièmement, dans les communautés, même les mieux réglementées, nous trouvons parfois des âmes qui ne peuvent souffrir la moindre réprimande charitable. Les personnes entachées de ce misérable défaut devraient quotidiennement se tourner vers l'alphabet de la vie religieuse, dont les premières et dernières lettres sont l'humilité. Malheur à celui qui rougit devant une correction raisonnable. Une telle conduite conduirait d'autres personnes à douter de sa vertu et les empêcherait de lui dire la vérité à l'avenir. Il végètera dans ses fautes, s'il prend toujours mal les remarques faites pour les rectifier. (...)

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Relations humaines

Nous n'aimons pas tant les gens pour le bien qu'ils nous ont fait, que pour le bien que nous leur faisons.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié
OEART 오이아트 via Artstation

Ce n'est pas un manque d'amour, mais un manque d'amitié qui rend les mariages malheureux.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
2 minutes de lecture

La civilité et la politesse consistent essentiellement, si je ne suis pas trompé, en une sorte de façon de traiter ...

| Approuvé
Catégories:
Management & RH
Seul devant une situation intimidante, tenez-vous comme si dix mille des vôtres étaient à vos côtés Seul devant une situation intimidante, tenez-vous comme si dix mille des vôtres étaient à vos côtés
Maya Angelou de Henry Lee Battle

[Oprah Winfrey disait dans l'une des interviews :]

« Il y a une merveilleuse phrase de Maya Angelou, tirée d'un poème qu'elle a écrit s’intitulant « À nos grands-mères », elle y dit :

« J’avance seule, mais me tiens devant vous comme dix mille. ».

Donc quand j’entre dans une pièce, et en particulier avant que je ne commence quelque chose de vraiment difficile, une situation où je sens que je vais être face à certaines difficultés ; je m'assoie et pense à la force des dix mille. »

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×