|
Précédent Suivant
1 minute

Pour créer de l'intérêt, signalez un manque de connaissances

Pour créer de l'intérêt, signalez un manque de connaissances Pour créer de l'intérêt, signalez un manque de connaissances
Source: hclay via DeviantArt
Made to Stick
Du livre
Made to Stick
Taille de la police
A
12 24 17
A

Comment obtenez-vous des gens qu’ils s’intéressent à un sujet ? Vous mettez en évidence des lacunes dans leurs connaissances (...) Les lacunes éveillent l'intérêt. Mais pour démontrer que les celles-ci sont bien présentes, il peut être nécessaire de s'appuyer sur les connaissances des vos sujets en premier lieu. « Voici ce que tu sais, maintenant voici ce que tu ne sais pas ».

Autre approche, vous pouvez poser une situation, et les gens se demanderont ce qui vient ensuite. Ce n'est pas un hasard si les romanciers et les auteurs de mots croisés laissent des indices. Lorsque nous sentons que nous sommes proches de la solution d'un puzzle, la curiosité prend le dessus et nous emmène vers le dénouement.

(...)

Pour que notre idée dure, nous devons générer de l'intérêt et de la curiosité. Comment faîtes-vous en sorte de garder vos élèves intéressés après  la quarante-huitième classe d'histoire de l’année ? Vous pouvez maintenir la curiosité des gens éveillée sur de longue périodes en « montrant des failles » dans leurs connaissances, puis en comblant celles-ci. (...) La surprise que ces failles alimentent le besoin d'y répondre - afin de savoir pourquoi avons-nous été surpris en premier lieu - ; et de grandes surprises appellent de grandes réponses. Si nous voulons que les gens prêtent attention, nous devrions saisir le pouvoir des grandes surprises.

Chargement
Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Sciences humaines
Moins vous vous souciez des choses, plus vous serez heureux
Moins vous vous souciez des choses, plus vous serez heureux
GIF
depidop via Tumblr

Accorder trop d’importance aux choses est mauvais pour votre santé mentale. Cela vous amène à devenir trop attaché au superficiel et au faux, à dédier votre vie à la poursuite d'un mirage de bonheur et de satisfaction. La clé d'une vie épanouie n'est pas d’accorder d’importance à plus en plus de choses, mais au contraire d’en accorder à moins en moins de choses, à vous foutre presque de tout, sauf de ce qui est vrai, immédiat et important.

Catégorie:
Sciences humaines
1 minute

Les journaux ont changé le moment où Benjamin Day lança le New York Sun en 1833. Ce n'est pas tant ...

Catégorie:
Sciences humaines
Quand quelqu’un est en colère, cela signifie qu’il ou elle souffre. Quand quelqu’un est en colère, cela signifie qu’il ou elle souffre.
Sergii Radkevych via Behance

Quand sommes en colère, c’est que nous souffrons.

Si vous comprenez vraiment cela, vous serez également en mesure de comprendre que lorsque l'autre personne est en colère, cela signifie qu'elle souffre.

Quand quelqu'un vous insulte ou se comporte violemment envers vous, vous devez être assez intelligent pour voir que la personne souffre de sa propre violence et de sa colère.

Mais nous avons tendance à l’oublier. Nous pensons que nous sommes les seuls qui souffrent, et que l'autre est un oppresseur. Cela suffit à faire surgir notre propre colère et à alimenter un désir de punition envers lui. Nous voulons ...

Catégorie:
Sciences humaines
1 minute

Il n'y a rien de plus attirant et de plus convaincant que la spontanéité, que ce soit chez un enfant ...

Catégorie:
Sciences humaines
La corrélation entre argent et bonheur est très faible, la façon dont vous utilisez votre temps est l’élément le plus important
La corrélation entre argent et bonheur est très faible, la façon dont vous utilisez votre temps est l’élément le plus important
GIF
flrngif via Tumblr

Les chercheurs psychologues ont trouvé une relation étonnamment minime entre l'argent et le bonheur. L’une des raisons invoquées est que les gens ne le dépensent correctement, mais l'argent lui-même pourrait seulement être un aspect du problem.

Jennifer L. Aaker dans son article de 2011 « Si l'argent ne vous rend pas heureux, pensez au temps » affirme que le temps joue un rôle essentiel dans la compréhension du bonheur qui se décline en 5 principes :

1) passer du temps avec les bonnes personnes : passez du temps avec d'autres qui vous apportent du bonheur, et particulièrement ceux qui vous procurent les plus grands niveaux de bonheur : vos amis, votre famille et vos proches ; alors que votre patron ou vos collègues auront tendance à être associés à un moindre bonheur.

2) passer du temps sur les bonnes activités : dans quelle mesure le contenu de cette expérience est-il « à feuillage persistant » - éternellement frais et durable?

3) profiter de l'expérience sans dépenser son temps : la partie du cerveau responsable du plaisir, le système dopaminergique mésolimbique, peut être activée simplement en pensant : le cerveau aime parfois autant l’anticipation d’une récompense que la récompense elle-même.

4) élargir son temps : se concentrer sur "l'ici et maintenant" (principe de pleine conscience) : Pourquoi ? Le fait de penser au moment présent (par opposition au futur) ralentit la perception du temps qui passe, ce qui permet aux gens de se sentir moins pressés et stressés.

5) être conscient que le bonheur change au fil du temps : par exemple, les jeunes sont plus susceptibles d'associer le bonheur à l'excitation, alors que les personnes plus âgées associent plus volontairement le bonheur à la sérénité.

Souce : Jennifer Aaker, Melanie Rudd, Cassie Mogilner  If Money Doesn't Make You Happy, Consider Time, Journal of Consumer Psychology, 2011

Row:Column:
×