|
Précédent Suivant
1 minute

[Proxémie] Tout individu perçoit l’espace autour de lui au travers de 4 sphères, dites sphère intime, personnelle, sociale, publique et dont les dimensions varient en fonction des cultures

[Proxémie] Tout individu perçoit l’espace autour de lui au travers de 4 sphères, dites sphère intime, personnelle, sociale, publique et dont les dimensions varient en fonction des cultures [Proxémie] Tout individu perçoit l’espace autour de lui au travers de 4 sphères, dites sphère intime, personnelle, sociale, publique et dont les dimensions varient en fonction des cultures
Taille de la police
A
12 24 17
A

Selon Edward T. Hall, l’environnement devient une dimension de la culture, il intègre des manifestations liées à la notion de corps, de l’espace, de la sensation. Le chercheur définit ce concept par la notion de proxémie, discipline scientifique étudiant l’organisation signifiante de l’espace et l’étude des positions relatives des interlocuteurs. L’espace de chaque individu se compose de quatre sphères gravitant autour de l’individu :

1° La sphère intime se mesure à 45 cm de diamètre autour de l’individu : elle suppose une implication physique ;

2° La sphère personnelle se mesure entre 45 cm et 1m35 autour de l’individu : cette distance se met en place au cours d’une conversation particulière ;

3° La sphère sociale se mesure entre 1,20m et 3,70m autour de l’individu : il s’agit de la distance observée lors d’interactions amicales et professionnelles ;

4° La sphère publique se mesure à distance égale ou supérieure à 3,70m autour de l’individu : c’est la sphère dédiée aux échanges avec un groupe.

La surface la plus proche de l’individu est une zone émotionnellement forte que l’on appelle généralement le périmètre de sécurité individuel. La dimension de cet espace varie selon les cultures. Le statut social de l’interlocuteur est également à prendre en compte : on se tient plus près d’un pair que d’un supérieur ou d’un inférieur hiérarchique. Il existe donc un lien entre distance spatiale et distance sociale.

Chargement
Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
L'individu et son entourage
La « générosité de l’écoute » est un concept dans lequel vous laissez s’exprimer entièrement votre interlocuteur et êtes réellement à l’écoute. Souvent, les personnes qui ont le mieux réussi sont à l’écoute des autres
La « générosité de l’écoute » est un concept dans lequel vous laissez s’exprimer entièrement votre interlocuteur et êtes réellement à l’écoute. Souvent, les personnes qui ont le mieux réussi sont à l’écoute des autres
GIF
claritaluzian via Tumblr

La personne qui parle le plus et la personne qui réussit le mieux sont rarement la même personne. Presque sans exception, plus la personne réussit, plus cette personne est généreuse, c'est-à-dire qu'elle encourage l'autre à parler de lui-même, de ses opinions, de ses réalisations, de sa famille, de son travail, de ses problèmes.

Catégories:
L'individu et son entourage
L'attitude « j’en ai rien à f*utre » peut en réalité renvoyer l’image d’une réussite sociale L'attitude « j’en ai rien à f*utre » peut en réalité renvoyer l’image d’une réussite sociale
Julien Pacaud via Tumblr

Ceux qui utilisent un langage grossier sur les réseaux sociaux (comme Twitter) envoient le signal qu'ils sont libres de leur comportement et, ironiquement, compétents. Vous ne pouvez pas afficher votre compétence si vous ne prenez pas de risques, car aucune stratégie ne peut être menée sans risque. Utiliser un langage inapproprié est donc devenu aujourd'hui un symbole statutaire, tout comme les oligarques de Moscou portent des jeans lors d'événements mondains afin de signaler leur pouvoir.

Catégories:
L'individu et son entourage
Le langage muet est responsable des barrières qui séparent les individus de différentes nationalités et responsable de ce qu'on appelle un « choc culturel » Le langage muet est responsable des barrières qui séparent les individus de différentes nationalités et responsable de ce qu'on appelle un « choc culturel »

Le docteur en philosophie Edward T. Hall a consacré sa vie à la recherche en perception culturelle de l’espace, aux techniques de communication interculturelle (qu'il  transposera par la suite au monde de l’entreprise) ainsi qu’à la proxémie, cette branche de cette distance physique qui s’installe entre des personnes le temps d’une interaction.

En 1959 il introduit le concept de langage silencieux dans son ouvrage The silent language. Il nous y apprend que la culture est une communication non-verbale et c'est elle qui construit un lien muet entre les individus, mais aussi que ce langage silencieux est le fait d'obstacles entre les individus de nationalités différentes.

Hall montre alors l’intérêt de la communication interculturelle via son concept de « grande triade ». Il s’agit, selon lui du squelette de toutes les cultures comprenant ce qu’il nomme :

  • Le formel est ce qui est vécu au quotidien par l’individu, connu et parafitement maîtrisé,
  • L’informel est lié à une pratique ponctuelle, propre à des situations rares, parfois inconnues et non contrôlées
  • Le technique est l’approche scientifique d'un thème, acquis par une communication explicite

Ce que Hall a fait pour nous en 1959, c’est étudier les racines de ce nous appelons aujourd’hui le « choc culturel »  ...

Catégorie:
L'individu et son entourage
Si tout le monde pense la même chose, alors tout le monde est enfermé dans le même dogme Si tout le monde pense la même chose, alors tout le monde est enfermé dans le même dogme
Charlotte Dumortier via Pinterest

Si tout le monde pense et réfléchit de la même manière, alors quelqu'un ne réfléchit pas.

Catégorie:
L'individu et son entourage
Quand quelqu’un est complètement étranger à un sujet, utilisez des analogies Quand quelqu’un est complètement étranger à un sujet, utilisez des analogies
kenglye via DeviantArt

Une excellente façon d'éviter de longues précisions inutiles et inefficaces, et une solution à la malédiction de la connaissance (i.e biais cognitif qui survient lorsqu'une personne, communiquant avec d'autres personnes, suppose sans le savoir que les autres ont les mêmes connaissances pour comprendre), est d'utiliser des analogies. Les analogies sont efficaces du fait qu’elles renvoient à des schémas mentaux : un pomelo est comme un pamplemousse. Une bonne histoire est structurée comme une pyramide inversée. Une peau endommagée est comme une peau qui a vieillie. Les analogies permettent de comprendre une chose avec un message très court, car elles invoquent ...

Row:Column:
×