|
1 minute de lecture

Si vous voulez être un leader, vous n'allez pas plaire à tout le monde

Si vous voulez être un leader, vous n'allez pas plaire à tout le monde Si vous voulez être un leader, vous n'allez pas plaire à tout le monde
Source: Joel Falagne via Behance
Taille de la police
A
12 24 17
A

Le leadership est un domaine solitaire ... Je ne crains pas la confrontation pour nous amener là où nous devons aller. Il y a une grande idée fausse selon laquelle les gens pensent que la victoire ou le succès vient du fait que tout le monde se serre les bras et chante des kumbayas et se tape dans le dos quand ils se trompent, et ce n'est tout simplement pas la réalité. Si vous voulez être un leader, vous ne ferez pas plaisir à tout le monde. Vous devez tenir les gens responsables. Même si vous avez ce moment de malaise.

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégories:
Business
Le focus, c'est dire non Le focus, c'est dire non
Auteur inconnu via Pinterest

Le Focus, c’est dire non à 1 000 bonne idées

| Approuvé
Catégorie:
Sports & Arts Martiaux
La réalité peut être très différente du plan initial La réalité peut être très différente du plan initial
kse332 via DeviantArt

Tout le monde a un plan -  jusqu'à ce qu'il recoive une droite en plein visage.

| Approuvé
Catégories:
Business

Restez sur votre faim.
Restez stupide.

| Approuvé
Catégorie:
Sports & Arts Martiaux
La course à pied est le premier art de l'humanité La course à pied est le premier art de l'humanité
via stevekuzma

C'était le véritable secret des Tarahumara (ndlr. groupe d'indigènes d'Amérique vivant dans l'État de Chihuahua au Mexique et réputés pour leur capacité à courir sur de longues distances) : ils n'avaient jamais oublié ce que l'on ressent quand on aime courir. Ils se sont souvenus que la course à pied était le premier art de l'humanité, notre premier acte de création inspirée. Bien avant de gratter des images dans des grottes ou de battre des rythmes sur des arbres creux, nous perfectionnions l'art de combiner notre souffle, notre esprit et nos muscles pour créer une autopropulsion fluide sur un terrain sauvage. Et quand nos ancêtres ont enfin réalisé leurs premières peintures rupestres, quels ont été les premiers dessins ? Une entaille vers le bas, des éclairs dans le fond et au milieu - le Running Man.

La course à pied était vénérée parce qu'elle était indispensable ; c'était la façon dont nous survivions et prospérions et dont nous nous répandions sur la planète. On courait pour manger et pour éviter d'être mangé ; on courait pour trouver une compagne et l'impressionner, et avec elle on s'enfuyait pour commencer une nouvelle vie ensemble. Il fallait aimer courir, sinon vous ne vivriez pas pour aimer autre chose. Et comme tout ce que nous aimons - tout ce que nous appelons sentimentalement nos « passions » et nos « désirs » - c'est en fait une nécessité ancestrale codée. Nous sommes nés pour courir ; nous sommes nés parce que nous courons. Nous sommes tous des gens qui courent, comme les Tarahumara l'ont toujours su.

| Approuvé
Catégorie:
Business

Chaque fois que je lis un livre de management ou de développement personnel, je me dis : « C'est bien, mais ce n'était pas vraiment le plus difficile dans cette situation ». Le plus difficile n'est pas de se fixer un objectif ambitieux, audacieux et dangereux. Ce qui est difficile, c'est de licencier les gens quand on ne parvient pas à atteindre le grand objectif. Ce qui est difficile, ce n'est pas d'embaucher des gens géniaux. Ce qui est difficile, c'est quand ces « gens formidables » développent un sentiment de supériorité et commencent à exiger des choses déraisonnables. Le plus difficile n'est pas de mettre en place un organigramme. Ce qui est difficile, c'est de faire en sorte que les gens communiquent au sein de l'organisation que vous venez de concevoir. Le plus difficile n'est pas de rêver en grand. Le plus difficile, c'est de se réveiller en pleine nuit avec des sueurs froides lorsque le rêve se transforme en cauchemar.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×