|
1 minute de lecture

Sous la difficulté et l’émotivité de la décision que nous incombe, paralysé, nous préférons opter pour l’option qui nous est offerte par défaut.

Sous la difficulté et l’émotivité de la décision que nous incombe, paralysé, nous préférons opter pour l’option qui nous est offerte par défaut. Sous la difficulté et l’émotivité de la décision que nous incombe, paralysé, nous préférons opter pour l’option qui nous est offerte par défaut.
Source: Club Innovation & Culture
Taille de la police
A
12 24 17
A

[Lorsque les gens remplissent un questionnaire dont certaines réponses sont pré-remplies]

Vous pourriez penser que les gens ne décochent pas la case car ils ne sentent pas vraiment impliqués. Cela leur est égal. Et pourtant, si cela peut être vrai pour des choix sans vraiment d’importance – ceux du quotidien, ça ne l’est pas forcément pour des décisions plus délicates ou complexes. Incapable de se faire notre propre opinion et d’aboutir à un choix par nous-même, nous laissons nous laissons portés par l’option par défaut, et refusons en fait de faire un choix qui nous est propre.

Le contexte et l'environnement sont critiques dans la façon dont nous formulons nos choix.

Source

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Économie comportementale
La probabilité est l'acceptation de l'absence de certitude dans nos connaissances
La probabilité est l'acceptation de l'absence de certitude dans nos connaissances
GIF
cmdrkitten via Tumblr

La probabilité n'est pas un simple calcul de probabilités sur un jeté de dés ou sur des variantes plus compliquées ; c'est l'acceptation du manque de certitude dans nos connaissances et le développement de méthodes pour traiter notre ignorance. En dehors des manuels scolaires et des casinos, la probabilité ne se présente presque jamais comme un problème mathématique ou un casse-tête. Dame Nature ne vous dit pas combien de trous il y a sur la table de roulette, ni ne vous livre les problèmes à la manière d'un manuel (dans le monde réel, on doit deviner le problème plus que la solution).
 

| Approuvé
Catégorie:
Économie comportementale
1 minute de lecture

L’aversion à la perte est une notion issue de l’économie comportementale. Dans la finance, cette aversion à la perte se ...

| Approuvé
Catégorie:
Économie comportementale
[Coût irrécupérable] Parfois, la meilleure option est de renoncer
[Coût irrécupérable] Parfois, la meilleure option est de renoncer
GIF
danks-gif via Tumblr

Un « coût irrécupérable », c'est exactement ce que cela signifie : du temps ou de l'argent que vous avez déjà dépensé. L'erreur liée au coût irrécupérable est lorsque vous vous dites que vous ne pouvez pas abandonner à cause de tout ce temps ou de tout cet argent que vous avez dépensé. Il ne faut pas tomber dans ce faux raisonnement, mais on le fait tout le temps.

-----

Source : The Upside of Quitting sur Freakonomics.com

| Approuvé
Catégorie:
Économie comportementale
[Alternatives dominées - effet de leurre] Au moment de choisir entre deux options, une troisième option peu attrayante peut modifier la préférence perçue entre les deux autres.
[Alternatives dominées - effet de leurre] Au moment de choisir entre deux options, une troisième option peu attrayante peut modifier la préférence perçue entre les deux autres.
GIF
theemotionmachine via Tumblr

Alternatives dominées : L'introduction d'une troisième option de leurre peut-elle vous rendre plus susceptible de choisir l'option que vous voulez secrètement choisir ?

Dans le marketing, cela s'appelle aussi l'effet de leure, l'effet d'attraction ou l'effet de domination asymétrique. Phénomène par lequel l'introduction d'une troisième option entraîne un changement de choix. 

Les alternatives dominées accélèrent ici les modèles de choix des consommateurs en émoussant la pertinence d'une option par l'introduction d'une autre, rendant ainsi une option presque invalide. 

Plus simplement, au moment de choisir entre deux options, une troisième option peu attrayante peut modifier la préférence perçue entre les deux autres.

Joel Huber, John W. Payne et Christopher Puto dans leur article intitulé " Adding Asymmetrically Dominated Alternatives " sont d'avis qu'ajouter une telle alternative à un ensemble de choix peut augmenter la probabilité de choisir l'objet qui le domine.

_____

Source : Adding Asymmetrically Dominated Alternatives, Journal of Consumer Research Vol. 9, No. 1 (Juin 1982), pp. 90-98

| Approuvé
Catégorie:
Économie comportementale
1 minute de lecture

L'expérience de Yerkes et Dodson devrait nous amener à nous interroger sur la relation réelle entre le paiement, la motivation ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×