|
1 minute de lecture

Tous les humains, quel que soit leur statut social, d’où qu’ils viennent, ont le droit de se voir reconnaître une identité de savoir.

Tous les humains, quel que soit leur statut social, d’où qu’ils viennent, ont le droit de se voir reconnaître une identité de savoir. Tous les humains, quel que soit leur statut social, d’où qu’ils viennent, ont le droit de se voir reconnaître une identité de savoir.
Source: Matthew DiVito via Tumblr
L'intelligence collective
Du livre
L'intelligence collective
Taille de la police
A
12 24 17
A

Si autrui est une source de connaissance, la réciproque est immédiate. Moi aussi, quelle que soit ma provisoire position sociale, quelle que soit la sentence que l’institution scolaire a prononcée sur mon compte, moi aussi, je suis pour les autres une occasion d’apprentissage. Par mon expérience de vie, par mon parcours professionnel, par mes pratiques sociales et culturelles, et puisque le savoir est coextensif à la vie, j’offre des ressources de connaissances à une communauté. Même si je suis chômeur, même si je n’ai pas d’argent, même si je n’ai pas de diplôme, même si je galère dans une banlieue, même si je ne sais pas lire, je ne suis pas « nul » pour autant. Je ne suis pas interchangeable. J’ai une image, une position, une dignité, une valeur personnelle et positive sur l’Espace du savoir.

Tous les humains ont le droit de se voir reconnaître une identité de savoir.

On peut dire la même chose de la plupart des situations de vie et de carrière. Lâche ton ego, Reno !

De |

Amen. Il y a une façon constructive de dire presque tout. La peur de blesser les sentiments de quelqu'un est paresseuse et égoïste. Merci pour ce post. Que Dieu vous bénisse 🙏

De |

Les gens essaient de trouver un but à leur vie. On peut donc dire que lorsque le but sera trouvé, les gens seront heureux de vivre. Ayez foi et croyez en Dieu, le sens de la vie est tout proche.

De |

Sadguru ji, vous contredisez vos propres pensées. Si une personne ne vit pas sa vie, comment peut-elle avoir des problèmes ? C'est neutre. Alors comment les problèmes peuvent-ils prendre fin ?

De |

Cela me met dans l'esprit de "A Room of One's Own" de Virginia Woolf.

De |

Les commentaires sont de courts ajouts utilisés pour fournir une observation ou un retour. Ils sont intentionnellement limités en taille et en format.


Vous devez renseigner ce champ

Votre exemple


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Culture
1 minute de lecture

Les plaisirs de l'ignorance sont aussi grands, à leur manière, que les plaisirs de la connaissance. Car si la lumière ...

| Approuvé
Catégorie:
Culture
La lecture intègre quelque chose en vous, quelque chose que vous ne saviez pas ou n'aviez peut-être même pas imaginé La lecture intègre quelque chose en vous, quelque chose que vous ne saviez pas ou n'aviez peut-être même pas imaginé
Samantha Dodge via Tumblr

[...] l'acte de lecture est une cérémonie de communion secrète, parfois féconde.  Quiconque lit quelque chose qui en vaut vraiment la peine ne lit pas en toute impunité.  Lire un de ces livres qui respirent quand on les met à l'oreille ne vous laisse pas indifférent : il vous change, ne serait-ce qu'un peu, il intègre en vous quelque chose que vous ne saviez pas ou n'aviez pas imaginé, et il vous invite à chercher, à poser des questions.  Et plus encore : parfois, elle peut même vous aider à découvrir le vrai sens des mots trahis par le dictionnaire de notre temps.  Que pourrait vouloir de plus une conscience critique ?

-----

Source : Past, Present, and Future: Interview with Eduardo Galeano (anglais), December 25, 2008, mronline

| Approuvé
Catégorie:
Culture
La seule moralité de l'algorithme des médias sociaux est de vous optimiser en tant que consommateur. La seule moralité de l'algorithme des médias sociaux est de vous optimiser en tant que consommateur.
Eddie Lobanovskiy via Dribbble

La seule moralité de l'algorithme est de vous optimiser en tant que consommateur et dans de nombreux cas, vous devenez le produit. Il y a très peu d'exemples dans l'histoire humaine d'industries où les gens deviennent eux-mêmes des produits et celles-ci ce sont des industries effrayantes - l'esclavage et le commerce du sexe. Et maintenant, nous avons les médias sociaux.

| Approuvé
Catégorie:
Culture
2 minutes de lecture

Emma Coats, ancienne story artist chez Pixar, tweeta en 2011 une série de « principes de base de toute histoire », des principes ...

| Approuvé
Catégories:
Culture

[...] la vraie connaissance [...] est expérientielle. Comment expliquer le goût du sucre ? Les descriptions verbales ne nous donnent pas la sensation. Pour connaître le goût, il faut l'expérimenter. La philosophie des arts n'est pas destinée à être méditée et intellectualisée, elle est destinée à être vécue. Ainsi, inévitablement, les mots ne transmettront qu'une partie du sens.

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×