|
1 minute de lecture

Un homme a autant de "moi" sociaux qu'il y a d'individus qui le reconnaissent

Un homme a autant de "moi" sociaux qu'il y a d'individus qui le reconnaissent Un homme a autant de "moi" sociaux qu'il y a d'individus qui le reconnaissent
Source : Davide Bonazzi
Les principes de la psychologie
Du livre
Les principes de la psychologie
Taille de la police
A
12 24 17
A
#groupes sociaux

À proprement parler, un homme a autant de moi social qu'il y a d'individus qui le reconnaissent et portent une image de lui dans leur esprit. Blesser l'une de ces images, c'est le blesser. Mais comme les individus qui portent les images se répartissent naturellement en classes, on peut dire pratiquement qu'il a autant de moi sociaux différents qu'il y a de groupes distincts de personnes dont l'opinion lui importe. Il montre généralement une facette différente de lui-même à chacun de ces différents groupes.

Beaucoup de jeunes qui sont assez pudiques devant leurs parents et leurs professeurs, jurent et se pavanent comme des pirates parmi leurs amis les plus durs.Nous ne nous montrons pas à nos enfants comme à nos compagnons de soirée, à nos clients comme aux ouvriers que nous employons, à nos propres maîtres et employeurs comme à nos amis intimes.

Il en résulte ce qui est pratiquement une division de l'homme en plusieurs moi ; et ce peut être une division discordante, comme lorsque l'on a peur de laisser un groupe de ses connaissances se faire voir tel que l'on est ailleurs ; ou ce peut être une division du travail parfaitement harmonieuse, comme lorsqu'un homme tendre envers ses enfants est sévère envers ses soldats ou ses prisonniers sous son commandement.

Exemple

+ 15 points
Connaissez-vous un exemple, un fait, une preuve, une expérience personnelle qui étayerait cette théorie ?


Vous devez renseigner ce champ

Interprétation

+ 15 points
Pensez-vous que cette entrée peut avoir une autre lecture, ou que vous pouvez apporter une clarification au texte de l'auteur ?


Vous devez renseigner ce champ

Commentaire

+ 5 points
Voudriez-vous partager une opinion sur cet
article?


Vous devez renseigner ce champ


Vous devez renseigner ce champ
Articles similaires
Catégorie:
Relations humaines

Nous n'aimons pas tant les gens pour le bien qu'ils nous ont fait, que pour le bien que nous leur faisons.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié Les mariages heureux les sont grâce à l’amitié
OEART 오이아트 via Artstation

Ce n'est pas un manque d'amour, mais un manque d'amitié qui rend les mariages malheureux.

| Approuvé
Catégorie:
Relations humaines
2 minutes de lecture

La civilité et la politesse consistent essentiellement, si je ne suis pas trompé, en une sorte de façon de traiter ...

| Approuvé
Catégories:
Management & RH
1 minute de lecture

[Oprah Winfrey disait dans l'une des interviews] Il y a une merveilleuse phrase de Maya Angelou, tirée d'un poème qu'elle ...

| Approuvé
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×
Row:Column:
×